Visionnaire.

Comment tout a commencé.

Construite en 1902, dans ce qu'on appelle le style "Ringstraße", la maison située au n°41 de la Kirchengasse était à l'origine le palais privé d'un industriel de la monarchie austro-hongroise. Celui-ci possédait l'une des plus grandes entreprises de production de plomberie et utilisa plus tard le palais également pour exposer ses produits.

 

 

Dans les années 1950, le bâtiment abritait la Pension Bellaria. Dans les dernières années précédant l'ouverture de l'hôtel Altstadt Vienna, la maison a été habitée par des émigrants russes qui obtinrent à Vienne leur visa pour les USA, le Canade ou Israël.

 

En 1991, Otto E. Wiesenthal découvrit cette entreprise désafectée. Après bien des années à voyager pour affaires et de nombreuses nuits passées dans des hôtels sans visage, il éprouva le besoin de créer un refuge dans lequel on se sente bien, même loin de chez soi. Il fit transformer la pension en un hôtel - l'Altstadt Vienna - avec à l'époque 24 chambres. "A home away from home", voilà une de ses premières devises.

O. E. Wiesenthal était jusque là manager dans la branche informatique, bancaire et automobile et avait toujours rêvé de mener un hôtel dans lequel il pourrait aussi héberger sa collection de tableaux.

 

Au fil des années, l'hôtel s'est agrandi et dispose aujourd'hui de 45 chambres et suites. C'est un point de rencontre très apprécié des amateurs d'art, de musique et des voyageurs individuels à la recherche d'une maison de caractère au service exceptionnel.