Compagnons de route

Ce sont les personnes qui nous accompagnent qui font de l’Altstadt ce qu’il est. Un refuge au style de vie viennois, un lieu de joie et de bonheur. À l’occasion de son 25e anniversaire, nous avons invité 25 compagnons de route à dire quelques mots sur leur expérience personnelle à l’Altstadt Vienna.

Tobias Moretti



Ce passionné de moto compte sans aucun doute parmi les acteurs les plus renommés de l’espace germanique. Que ce soit dans le rôle du Tyrolien casse-cou de la "Piefke Saga", dans celui du commissaire Rex aux célèbre "Wurstsemmel" ou encore dans celui de la personnification du sombre western autrichien "Das Finstere Tal" : on le connaît. On l’a vu aussi dans le rôle du diable. Ce dernier ne lui a pas nui. Avec 7 Romys, il passe pour quelqu’un d’éminemment sympathique.


De quelle manière ressentez-vous l’Altstadt Vienna ?

Effectivement, on peut le formuler comme ça : il se ressent. Pour nous qui sommes sans cesse à droite, à gauche, cet hôtel n’est même pas un hôtel mais un lieu où on a un chez-soi pour une période donnée. C’est ce qui le rend si particulier. On est entouré d’art et d’adorables personnes, dans le salon on se sent comme dans les pensions d’antan avec une table commune, à laquelle la patronne demande à quelle heure on pense rentrer à la maison, et avec qui. J’espère de tout cœur que cette maison conservera son caractère et ne tombera pas dans le piège de la "tendance".


Quelle est votre chambre préférée ?

Il y en a plusieurs et elles sont toutes différentes. J’aime beaucoup la suite Seehof, le Harry’s Home et le Sari’s Home.


Quand et comment votre relation à l’Altstadt Vienna a-t-elle débuté ? 

Je ne sais plus, cela fait très longtemps et tout était encore en pleine évolution. Mais cette affection est restée jusqu’à aujourd’hui.

 

Décrivez l'Altstadt Vienna en un mot

Il a une élégance joyeuse et ne donne jamais l’impression d’être ambitieux. Il est simple. Je ne pourrais faire plus court.

Découvrez ici les chambres préférées de Tobias Moretti.